L’évacuation du site de Notre-Dame-des-Landes (#NDDL) n’a aucun sens.

Plusieurs jours de suite, certains médias sensationnalistes ont bien chauffé l’opinion à propos des « zadistes » qui ont largement contribué au sauvetage du site de Notre-Dame-des-Landes contre la création de l’absurde nouvel aéroport nantais. On retrouve l’ambiance médiatique qui avait précédé la violence mortelle dont a été victime à Sivens le jeune Rémi Fraisse. Ici et là, on entend déjà dire qu’il faut s’attendre à des morts. C’est inadmissible. Soyons clairs : l’évacuation du site de Notre-Dame-des-Landes n’a aucun sens parce qu’elle n’a aucune utilité. Si l’aéroport ne se fait pas là, quel est l’intérêt de l’expulsion de gens qui s’y trouvent ? Qui oublie que ce sont des militants ? Certains resteront pour créer des surfaces agricoles ? Où est le problème ? Les autres partiront vers d’autres secteurs en lutte. Pourquoi vouloir les agresser ?

On craint donc deux choses en examinant cette agitation menaçante. La première est que les rumeurs de renoncement à cet aéroport soient un leurre destiné a permettre une attaque contre la ZAD dans le but ensuite de continuer l’aéroport sur un terrain désormais dégagé. L’autre hypothèse est que l’on se paie d’images de violence pour se donner le rôle de l’autorité au moment où le renoncement à construire à cet endroit met en cause les raisons pour lesquelles toutes les autorités depuis quarante ans, contre vents et marées, ont soutenu un projet totalement inutile. Je n’admets pas qu’on reproduise la préparation des esprits comme cela a été fait jusqu’au point de conduire à la mort de Rémi Fraisse.

Jean-Luc Mélenchon → melenchon.fr